Bâtiment Maurienne

Bâtiment Maurienne

asb-architecte-chambery-bourget-du-lac-tertiaire-université-savoie-mont-blanc-8

Réhabilitation + extension d'un bâtiment universitaire

Batiment Maurienne | Technolac_73
Le bâtiment est situé au coeur du campus du Bourget-du-Lac. Construit en 1939, il est l’héritier de l’ancienne base militaire qui occupait les lieux avant l’université. La trame d’ouvertures qui le composent et sa forme en U sont les caractéristiques principales de ce bâtiment et en font son identité. Il est occupé aujourd’hui par les étudiants et il est exclusivement composé de salle de classes.

Dans le cadre d’une restructuration des différents pôles universitaires, l’Université Savoie Mont-Blanc souhaite réhabiliter ce bâtiment afin de lui attribuer de nouvelles fonctions.
L’enjeu est ici d’intégrer différents services dans un seul bâtiment, en prenant en compte les contraintes de chacun tout en mutualisant un maximum d’espace.

Le fait d’explorer au mieux chaque surface existante permet de rentabiliser ce futur espace partagé tout en le rendant accessible à tous.
L’extension proposée au coeur du bâtiment existant permet de créer un espace commun et engage une réorganisation fluide des espaces.

Cette réhabilitation a également été l’occasion d’améliorer les performances énergétiques du bâtiment, au service des espaces créés.

Dans le projet suivant, nous chercherons à mieux tirer parti du potentiel du bâtiment, notamment à travers l’espace central du U, pour optimiser à la fois l’organisation intérieure et les travaux d’amélioration thermique

Maitrise d’ouvrage : Université Savoie Mont-Blanc
Mission : mission complète + EXE et OPC
Budget : 1 236 800 € HT
Calendrier : Etudes en cours

asb-architecte-chambery-bourget-du-lac-tertiaire-université-savoie-mont-blanc-4
asb-architecte-chambery-bourget-du-lac-tertiaire-université-savoie-mont-blanc-5
asb-architecte-chambery-bourget-du-lac-tertiaire-université-savoie-mont-blanc-1
asb-architecte-chambery-bourget-du-lac-tertiaire-université-savoie-mont-blanc-9
asb-architecte-chambery-bourget-du-lac-tertiaire-université-savoie-mont-blanc-2
asb-architecte-chambery-bourget-du-lac-tertiaire-université-savoie-mont-blanc-6
asb-architecte-chambery-bourget-du-lac-tertiaire-université-savoie-mont-blanc-7

Notre approche de l'architecture vous intéresse ?

18 Logements intermédiaires aux Abrets

18 Logements intermédiaires aux Abrets

conception/réalisation de la scénographie pour l’événement «court(s) circuit » sur le thème de la performance et des arts numériques

Conception de 18 logements intermédiaires + rénovation d'un bâtiment en bureaux

L'unik | Les Abrets en Dauphiné_38
Le programme de l’opération «L’Unik» aux Abrets comprend la réalisation de 18 logements de type intermédiaire eufs allant du T4 au T2, ainsi que la réhabilitation d’n bâti existant sur la parcelle en 2 locaux d’activités. La parcelle, située en entrée du centre-ville, et entoutée d’un contexte pavillonaire, a été l’oportunité de créer une transition urbaine entre habitat de faible densité et centre ville dense. La solution de l’habitat intermédiaire s’est imposée d’elle même, car elle permet d’offrir les qualités de la maison individuelle combinées à une densité adaptée à une véritable entrée de ville. Le terrain disponible, étiré selon l’axe Est/Ouest, a incité une organisation en bande de l’opération, avec la création d’une voirie desservie depuis la route départementale, qui dessert en profondeur chaque logement. Les appartements sont pensés comme de petites maisons individuelles superposées sur 3 niveaux. La typologie de chaque logementg réinterprète les composantes de la maison invidividuelle, avec notamment la possibilité d’accder à son logement directement depuis la rue, et d’entrer soit par l’entrée principale, soit par le «jardin». Les espaces extérieurs généreux sont positionnéss dans la continuité des espaces de vie, il permettent de faire «le tour de son logement». Un système d’imbrication des volumes permet d’offrir une diversité des espaces tant intérieurs qu’exterieurs, avec des terrasses intimisées et protégées des vis-à-vis.

Maitrise d’ouvrage : Les Maisons Passion Mission : Conception Budget : n.c. Calendrier : Travaux en cours – livraison début 2018

axoo
photo-3
photo-5
photo-2
photo-4
photo-1
18 Logements intermédiaires aux Abrets

Notre approche de l'architecture vous intéresse ?

Volume Tronqué

Volume Tronqué

Cuisine Centrale Seynod

Volume Tronqué

Seynod|74

Cuisine Centrale + Restaurant & Salles multi-activités

Le terrain actuel, ou “la clairière”
Le tènement disponible pour implanter la Cuisine Centrale et son restaurant est actuellement occupé par une petite prairie. Les qualités paysagères naturelles du terrain ont orienté l’implantation du projet, afin d’en conserver au maximum le caractère bucolique.

“Process”
Le bâtiment a été organisé de manière à optimiser au maximum les espaces, afin de réduire les déplacements et de faciliter le travail des agents.
Le process général, depuis la réception des denrées brutes jusqu’ à l’expédition des produits transformés et allotis, fonctionne comme une boucle linéaire. Ainsi les circulations sont réduites, les distances à parcourir minimisées.
Le personnel accède directement au coeur de la zone de process, dans le sas situé entre la zone de production et la zone d’expédition.

programme
De forme simple {un parallépipède tronqué dans un angle}, le bâtiment est organisé sur 3 niveaux dont 1 semi-enterré.
Le niveau semi-enterré contient le parking abrité, depuis lequel on accède directement à la zone du personnel {vestiaires / sanitaites / espace de détente}.
Un escalier exterieur confortable relie le sous-sol au parvis du restaurant. Au niveau supérieur, un plateau de plain pied s’enroule autour d’un patio central. L’ensemble des activités liées à la cuisine centrale sont situées à ce niveau.
Un parvis haut abrité sert de hall d’accueil protégé pour le restaurant et les salles de réunion. Ce parvis est également accessible directement depuis la partie haute du terrain via une passerelle.
Le restaurant est positionné au Sud du bâtiment, afin de bénéficier du maximum d’ensoleillement, et de la vue sur la “clairière”.

Matière / morphologie
Le bâtiment s’intègre en douceur dans son contexte, assurant un rapport “courtois” avec son entourage et notamment avec les villa individuelles au Nord, grâce à son implantation en retrait et sa façade sans vis-à-vis.
Un patio central apporte la lumière naturelle en profondeur du volume, et permet également de mettre en scène les activités depuis ce point central. Une toiture végétalisée vient coiffer l’ensemble, permettant de retrouver partiellement la fonction de rétention de cette partie du site.

Maitrise d’ouvrage : AAPEI L’Epanou
Surface : 800 m²
Budget :1 760 000 euros HT
Calendrier : 2015
Avec Unanime Alpes

Notre approche de l'architecture vous intéresse ?

Bureaux + Logements rue Ducis

Bureaux + Logements rue Ducis

conception/réalisation de la scénographie pour l’événement «court(s) circuit » sur le thème de la performance et des arts numériques

Bureaux + Logements Rue Ducis

Chambéry|73

Réhabilitation d’un immeuble en secteur sauvegardé, en bureaux/locaux associatifs (ERP) + 2 logements sociaux

Cette opération de réhabilitation / restructuration d’un ancien immeuble dans le secteur sauvegardé de Chambéry est mixte, en accueillant en son sein des locaux associatifs, des espaces de bureaux et des logements sociaux.
La complexité de l’opération fut d’accueillir une mixité programmatique entre espaces recevant du publics et logements sociaux, avec une flexibilité des espaces aux services d’usages contraints par la géométrie originelle du bâtiment existant. L’accessibilité des PMR a l’ensemble des espaces ouverts au publics et la mise en sécurité incendie furent les ouvrages de fond qui durent composer avec la réglementation en terme de protection du patrimoine bâti en secteur sauvegardé en plein centre ancien.
Grâce au décloisonnement des espaces pour les ouvrir les uns vers les autres, la recherche de la lumière naturelle à tout pris avec ses vues sur la cathédrale métropole ou le théâtre Charles Dullin adjacent, la flexibilité des usages possibles avec des pièces distributives des unes des autres avec des accès privés possibles etc… ce programme d’espace de travail et d’espace à habiter cohabitent en toute intimité en profitant mutuellement d’un cadre de vie urbain privilégié. Les qualités originelles du bâtiment ont
été mixées avec les apports contemporains des modes de vie et de travail actuels, apportant une personnalité spécifique à ce lieu réhabilité.

Maitrise d’ouvrage : Habitat&Humanisme + Secours Catholique
Mission : Complète
Surface : 230m²
Budget : 280 000 euros HT
Calendrier : Livrée en 2014

Notre approche de l'architecture vous intéressent ?

Extention d’un hotel

Extention d’un hotel

HOTEL | Les terrasses du bailli

Canadel-sur-mer_83

Extension de la réception-accueil pour un hôtel

Construction d’une véranda, dans le prolongement de la réception de l’hôtel, par la mise en oeuvre d’une structure légère,de faible hauteur ( 3.45m au faîtage) accolée au bâtiment remarquable contre sa façade nord. Cette façade, qui avait été traitée beaucoup plus modestement que celle donnant sur rue, retrouve ainsi un équilibre, et marque la nouvelle entrée principale du bâtiment.

  • La véranda est perçue comme une simple toiture, recouvrant de manière légère un espace très transparent, laissant entrevoir l’arrière-plan dirigé vers la mer. La toiture de l’appentis en façade Est s’étire et se retourne en façade nord, assurant une continuité et une intégration entre le bâtiment existant et son extension.
  • Le volume clos est ceinturé par un mur-rideau, afin de minimiser au maximum la limite entre intérieur et extérieur, conserver transparence et légèreté, et éviter de créer un effet de masse qui déséquilibrerait les volumes bâtis existants.
  • Une dépassée de toiture périphérique accentue également l’effet de légèreté, et permet une protection solaire naturelle. La surface de la véranda est réduite (env. 46m2), afin de pouvoir être clairement identifiée comme ‘une petite extension contemporaine, qui ne vient pas concurrencer les constructions existantes.
  • L’implantation de la véranda offre un nouveau parvis d’entrée côté Est, qui accueille le visiteur. Un passage est conservé entre les 2 bâtiments, qui permet d’atteindre le reste du site depuis l’extérieur; la véranda ne fait pas obstacle.
  • Afin d’assurer une intégration de l’extension dans son contexte construit et paysagé, le choix de la couverture s’est porté sur un matériau naturel, le zinc, de teinte naturelle gris clair mat. Ce matériau, naturel et riche en nuances, donne un caractère discret à la véranda, permettant de révéler l’existant et assurant une intégration en harmonie avec le paysage proche et lointain, tout en affichant le caractère contemporain de la construction.

Maitrise d’ouvrage : Groupe PSA
Mission : AVP-PC
Surface : 50m2
Budget : 180 000 euros HT
Calendrier : Livrée en décembre 2013

Notre approche de l'architecture vous intéressent ?